PUBLICATIONS & PRESS

Culture Prime | Centre Pompidou | Amy Karle (vidéo)

«Dès mon plus jeune âge, j'étais très conscient de la vie et de la mort et de ce juste équilibre entre ce que signifie être vivant, biologique et médical, mais il existe aussi cet autre domaine de ce que signifie être vivant est au-delà de ce que nous pouvons mesurer… la vraie partie spirituelle… concerne le mystère de la vie. Les plus grands scientifiques, les plus grands philosophes, nous ne connaissons pas ces réponses »- Amy Karle.

Code Couleur | Centre Pompidou | La Fabrique Du Vivant

« La Fabrique du vivant » interroge les mutations du concept de nature, indissociable de la production technologique.L’exposition retrace unearchéologie du vivant et de la vie artificielle. Résolument prospective, elleprésente les créationset innovations les plus significativesdans le champ de l’art, du design et de l’architecture à travers les œuvresd’unecinquantaine de créateurs (y compris Amy Karle).

LIBÉRATION | Un nouveau hors-série: l'IA, au cœur de l'humain

Reportage, Sous unefrangesophistiquéefaçon Blade Runner, de grandsyeux bleus nous scannent. Reveraient-ils de moutons électriques ? Amy Karle, artiste au lookvolontiers androide, partage avec Ridley Scott un peu plus que le goût des coiffuresrouleaux. Universelleintemporelle la question aug du thriller futuriste des années 1980 estaussicelle qui fonde Oeuvre d'Amy Karle: qu'estce qui definitl'humanité? Et plus précisément: la technologiepeutelleredessiner les frontieres del'humain ? … Peut-on modifier la structure de nos corps? Peut-on recréer le vivant? Amy Karle, qui a souffertdans son enfanced'uneanomaliegénétique grave, défend sans com plexel'hu main augmenté, sescréations et performances composent le kaléidoscope d'un possible futur cyborg.

L’impression 3D permet-elle de faire évoluer la conception artistique?

Karle utilise ce qu’elle considère comme des « technologies exponentielles », où elle inclut des technologies de fabrication additive « car elles ont le potentiel de créer plus organiquement, plus comme la façon dont la nature se forme et se développe« . Pour cette artiste, l’utilisation de nouvelles technologies lui permet de se rapprocher des formes de la nature. Elle poursuit en expliquant que l’impression 3D “a ouvert de nouvelles portes pour visualiser et créer l’inimaginable.”

Amy Karle: Main Dans La Main

(Video) Artiste majeure en matière d’impression 3D de tissus vivants, elle a dernièrement fait pousser une main à partir de cellules humaines. Like a fringed Dr. Frankenstein, the American Amy Karle poses on her palette live tissues that reproduce and build works in 3D. Between biology and digital printing, it gives life to chimeras that self-generate. Recognized as a major artist and expert in 3D printing, she designs with her latest work "The Relic That Regenerates" (translated)

Amy Karle: un espace entre art et science

Le travail d'Amy Karle est enregistré dans ce mouvement Bio Art et ne vise pas à créer une rencontre entre le corps humain et les technologies de pointe, à les faire coexister, mais elle les établit à l'unisson dans les symboles d'une enquête que nous pourrions qualifier d'anthropologique. La correspondance entre les biotechnologies et le corps soulève des questions sur notre lien avec notre humanité. Son travail est non seulement novateur, car il suggère des idées pouvant être directement appliquées aux chirurgies reconstructives du corps, mais aussi parce qu'il peut servir de tremplin pour éveiller la conscience de soi.